Livre L’ombre d’Octobre

L’ombre d’Octobre La Révolution russe et le spectre des soviets

Lire un extrait

ISBN : 9782895962670

Collection : Humanités

296 pages

Parution en Amérique du Nord : 11 janvier 2018

Parution en Europe : 2 novembre 2017

Le produit n'est pas encore disponible.

Le mythe bolchevik est épuisé. Seuls de sinistres régimes et quelques sectes, accrochés aux emblèmes, rituels et formules desséchées, continuent aujourd’hui d’en faire une référence identitaire. À quoi bon alors en parler encore ?

Le refoulement de cette histoire risquerait de nous aveugler sur la persistance de pratiques directement héritées du bolchevisme : verticalisme ouvert ou occulte au profit d’un leader, culte de l’État-nation, obsession de la prise du pouvoir par l’insurrection, refus de la démocratie et de l’autonomie des formes d’auto-organisation, autant d’éléments qui forment ce qu’il faut appeler « l’ombre d’Octobre ».

La prise du pouvoir par les bolcheviks a été une catastrophe pour le mouvement ouvrier et pour l’histoire même de l’émancipation. Elle doit être mieux comprise dans sa logique profonde. Du Parti souverain à l’État national, il y a en effet continuité : le bolchevisme a été la culmination fanatique et délirante de la doctrine occidentale de la souveraineté de l’État.

Tournant le dos à ce communisme d’État, une politique du commun s’invente aujourd’hui qui renoue avec d’autres expériences révolutionnaires et met en œuvre le principe démocratique de l’autogouvernement.

  1. Introduction : Lumière des soviets, ombre d’Octobre

    7
  2. 1. DE LA RÉVOLUTION DE FÉVRIER À L'OMBRE D'OCTOBRE

    23
  3. La révolution de Février

    24
  4. L’attitude des bolcheviks à l’égard des soviets

    32
  5. Le tournant de mi-septembre et la préparation de l’insurrection

    41
  6. L’insurrection d’Octobre et le coup d’État de Lénine

    50
  7. 2. LE PARTI SOUVERAIN

    69
  8. Une décision unilatérale du Comité central

    70
  9. Une fausse dualité du pouvoir entre Parti et soviets

    73
  10. Vers le monopole du Parti

    79
  11. Le fétichisme du Parti

    89
  12. La souveraineté du Parti comme essence du bolchevisme

    96
  13. Marx et Lénine

    105
  14. 3. L'ÉTAT CONTRE LES SOVIETS

    115
  15. La « dictature du prolétariat »

    119
  16. Le plus démocratique des États ?

    128
  17. L’impératif du « plus d’État »

    139
  18. L’État terroriste en guerre contre la société

    151
  19. Une souveraineté d’État antisoviétique

    162
  20. 4. L'OMBRE D'OCTOBRE ET LES RÉVOLUTIONS OCCULTÉES

    169
  21. La Révolution mexicaine, une révolution sociale oubliée

    173
  22. Du libéralisme radical au communisme anarchiste

    176
  23. Une révolution ouvrière et agraire

    181
  24. La Casa del Obrero Mundial, une institution ouvrière unique

    186
  25. La Révolution mexicaine vue par les bolcheviks

    189
  26. La Révolution espagnole, une révolution sociale dissimulée

    194
  27. Le mouvement de collectivisation et les expériences d’autogestion

    199
  28. Le Parti, fer de lance de la reconstruction de l’État

    208
  29. 5. QUEL COMMUNISME ?

    221
  30. Un communisme d’État

    223
  31. Historicité et pluralité des communismes

    227
  32. Le communisme de la communauté

    231
  33. Le communisme de l’association des producteurs

    237
  34. Le poids de l’héritage saint-simonien

    242
  35. Le communisme des communs : un communisme politique et institutionnel

    251
  36. Repères biographiques des personnages cités

    261
  37. Bibliographie

    285