Comment les drones secrets d’Obama ont assassiné de nombreux innocents (Les Inrockuptibles)

Publié le 30 novembre 2017, dans Non classé Comment les drones secrets d’Obama ont assassiné de nombreux innocents (Les Inrockuptibles)

Les Inrockuptibles, 23 septembre 2017, Erwan Duchateau

Dans « La Machine à tuer », Jeremy Scahill et l’équipe du site The Intercept reviennent longuement sur la façon dont le gouvernement de Barack Obama s’est servi des drones de combats pour mener une guerre secrète causant la mort de centaines d’innocents, tout en mentant à la presse et en profitant d’un flou juridique total. Des précisions qui font suite aux révélations publiées sur leur propre site en 2015.

En 2013, Barack Obama est formel : ne peuvent être visés par les attaques de drone que des individus qui représentent une « menace permanente et imminente pour le peuple américain« . Et ce avec « l’assurance presque totale » de n’engendrer aucun dégât collatéral. En octobre 2015, le site d’information The Intercept publie un long dossier de révélations sur le programme d’assassinat par drone de l’administration Obama, et pointe du doigt un grand nombre de dysfonctionnements majeurs qui sont à l’origine de la mort de centaines d’innocents.

Faire la guerre sans champ de bataille

Jeremy Scahill et son équipe de reporters développent dans La Machine à tuer la façon dont Barack Obama a fait des assassinats ciblés par drone son arme favorite pour lutter contre le terrorisme, comme au Yémen, où une frappe avait lieu tous les six jours en 2012, entraînant près de 500 morts en trois ans. Un territoire où les Etats-Unis ne sont pas officiellement en situation de « conflit armé actif« , ce qui restreint en théorie leurs possibilités d’intervention.

Lire la suite.