Le mépris des idées et des intellectuels

Publié le 11 septembre 2016, dans Revue de presse

Alain Deneault, Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard, qui discutent de la «Médiocratie» et du mépris. Comment dire? Ça tient éveillé!

« “L’étymologie rappelle que par mépris, on peut entendre le fait de ne pas donner un bon prix à quelque chose.” Le philosophe Alain Deneault discute avec Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard de ce manque d’attention à l’autre. Il explique aussi la façon dont le mépris des idées et des intellectuels est érigé en système dans la médiocratie.

Alain Deneault dénonce la perversion des établissements, notamment des universités, des ministères et des hôpitaux, qui suivent à la lettre des théories de gestion menant au mépris de leurs employés. Il constate la caution de modèles productivistes stériles, qui amènent des subalternes ou des professeurs à plafonner dans leur cheminement.  »

Écoutez l’entretien ici.

C’est fou…, Première chaîne de Radio-Canada, 11 septembre 2016