«Produire quelque chose de médiocre, c’est exigeant»

Publié le 15 avril 2016, dans Revue de presse

William Bourton s’est entretenu avec Alain Deneault pour le journal Le Soir.

« Pour le philosophe canadien Alain Deneault, les médiocres ont pris le pouvoir. La moyenne est devenue la norme et le statu quo tient lieu de politique. […]

WB: La médiocratie, c’est quoi au juste?

AD: La médiocratie est une injonction faite à tous de se calibrer sur ce que les oligarques au pouvoir – je n’emploie pas le petit mot « elite » parce que ceux qui se présentent comme tel n’ont en fait rien de plus à proposer en termes de compétences, de savoir, de vision, que n’importe qui – estiment être de l’ordre de la moyenne. La médiocrité, c’est la moyenne en acte, et non pas, comme on aurait tendance à le penser, ce qui serait de l’ordre du ratage, de l’incapacité, de l’incompétence […] »

Pour lire la suite, voir l’article en version intégrale.