Livre Insurrection

Insurrection Examens volontaires, tome I (1837-1838)

Lire un extrait

ISBN : 9782895960317

Collection : Mémoire des Amériques

328 pages

Parution en Amérique du Nord : 1 décembre 2004

Qté. :Quantité 1
Effacer

Les patriotes emprisonnés au cours de la seconde insurrection, celle de 1838–1839, ont passé un « examen volontaire » consigné par un commissaire enquêteur. Ainsi ont été conservées les paroles de ces hommes qui souvent ne savaient pas écrire.

Les grands chefs patriotes, appelés Frères Chasseurs, avaient une organisation hiérarchisée comme les militaires. On apprend, en lisant Insurrection – Tome II, les noms de plusieurs des chefs patriotes, inconnus jusqu’à ce jour, qui ont administré le serment secret à Montréal, dans une arrière-boutique, mais surtout à Châteauguay et à Beauharnois. Certains de ces inspirés ont réussi à échapper à la justice en fuyant vers la terre de liberté.

Le théâtre des opérations de la seconde insurrection se déroule à Beauharnois, Châteauguay, Sainte-Martine, pour finir avec la bataille d’Odelltown, près de la frontière. Le mouvement a des sympathisants jusqu’au Bas-du-Fleuve et dans Charlevoix. On découvre les noms des frères Tremblay, nés aux Éboulements, emprisonnés au Pied-du-Courant.

Georges Aubin et Nicole Martin-Verenka, deux spécialistes de la recherche historique, annotent les 610 examens de la seconde insurrection, établissant pour la première fois la généalogie d’un grand nombre de patriotes oubliés.

Actualités du livre

  • Le Canada français, 9 janvier 2008 Publié le 9 janvier 2008, dans Revue de presse

    Le deuxième volume des Examens volontaires est encore plus imposant et impressionnant que le précédent. Comme le précisent les auteurs, « l’insurrection de 1838–1839 en est vraiment une dans tous les sens du terme. Elle est préparée aux États-Unis et […]

  • Les rites initiatiques des Patriotes Publié le 10 novembre 2007, dans Revue de presse

    Prêter un serment secret à genoux, les yeux bandés. Pour être reconnu par un frère, se gratter la narine gauche et dire : « Voilà un beau temps pour le quantième du mois ! » Ne rien révéler de la […]

  • Ce que racontent les examens volontaires des Patriotes Publié le 2 mars 2005, dans Revue de presse

    Dans la brève mais éloquente introduction, les historiens situent leur démarche et rappellent les faits entourant ces « examens volontaires » dont la plupart des patriotes n’étaient pas dupes. Ils soulignent notamment qu’« une foule de petits détails inédits jusqu’à […]