Livre Le dernier homme et la fin de la révolution

Le dernier homme et la fin de la révolution Foucault après Mai 68

Lire un extrait

ISBN : 9782895963028

Collection : Futur proche

232 pages

Parution en Amérique du Nord : 19 septembre 2019

Parution en Europe : 22 août 2019

Qté. :Quantité 1
Effacer

La dernière décennie de Michel Foucault a coïncidé avec l’agonie des espoirs de transformation sociale qui avaient marqué l’après-guerre. Face à cette «fin de la révolution», le philosophe a tenté de réinventer la manière dont nous pensons la politique et la résistance, ce que sa génération n’avait, jugeait-il, pas réussi à faire.

C’est dans cette perspective qu’il s’est intéressé au néolibéralisme en tant qu’outil permettant de repenser les fondements conceptuels de la gauche et d’imaginer une gouvernementalité plus tolérante aux expérimentations sociales, ouvrant un espace aux pratiques minoritaires et à une plus grande autonomie du sujet vis-à-vis de lui-même. Le moyen, en somme, de réaliser le projet énoncé à la fin de sa vie, celui de n’être «pas tellement gouverné». Et c’est ainsi que, dans sa quête d’une «gouvernementalité de gauche», Foucault a anticipé et contribué, en quelque sorte, au façonnement de la situation politique contemporaine.

  1. Introduction. Le dernier homme prend du LSD

    9
  2. 1. L'ARTIFICIER DU NÉOLIBÉRALISME

    17
  3. Foucault et les arts libéraux du gouvernement

    25
  4. Foucault dans son présent

    29
  5. Néolibéralisme

    33
  6. L’intellectuel

    38
  7. 2. À LA RECHERCHE D'UNE GOUVERNEMENTALITÉ DE GAUCHE

    45
  8. Contre l’«horizon indépassable»

    48
  9. Néolibéralisme, par-delà gauche et droite

    57
  10. Vers une «nouvelle culture politique»

    68
  11. 3. CONTRE LE SOUVERAIN, EXPÉRIMENTER PLUTÔT QU'INTERPRÉTER

    75
  12. Contre la souveraineté de l’auteur

    79
  13. Naissance et mort du sujet moderne

    87
  14. 4. PROLIFÉRER CONTRE LE POUVOIR, LA RÉVOLUTION DÉCAPITÉE

    103
  15. Le sujet comme champ de bataille

    107
  16. La résistance comme désassujettissement

    115
  17. Proliférer contre le pouvoir

    119
  18. Néolibéralisme, une gouvernementalité du pluralisme

    123
  19. Un «usage intelligent» du néolibéralisme

    135
  20. 5. NÉOLIBÉRALISME SAUVAGE ET POUVOIR LITURGIQUE

    143
  21. Les années 1970: la descente

    149
  22. Vers une «gouvernementalité de gauche»

    158
  23. Une guerre civile confessionnelle

    170
  24. Conclusion

    185
  25. Remerciements

    197
  26. Notes

    199

Actualités du livre