Livre Le nouvel art de la guerre

Le nouvel art de la guerre Dirty Wars

  • Traduit de l'anglais par Nicolas Calvé et Geneviève Boulanger
Lire un extrait

ISBN : 9782895961796

Collection : Futur proche

704 pages

Parution en Amérique du Nord : 24 avril 2014

Parution en Europe : 6 mai 2014

Qté. :Quantité 1
Effacer

Une armée secrète

Une mission sans frontières

Une guerre sans fin

Dans cette captivante enquête qui prend la forme d’un thriller, Jeremy Scahill braque le projecteur sur les manœuvres clandestines du Joint Special Operations Command (JSOC), ce corps d’armée placé directement sous les ordres de la Maison-Blanche, muni d’un permis de tuer en toute impunité et pour qui le monde n’est un champ de bataille. De l’Afghanistan au Yémen, en passant par le Pakistan, la Somalie et les États-Unis, le journaliste donne la parole aux victimes de cette sale guerre, les familles anéanties, femmes et hommes qui doivent choisir entre la douleur résignée et le djihad contre l’Amérique sanguinaire.

La lecture de ce chef-d’œuvre d’investigation fait l’effet d’un électrochoc. Scahill nous mène loin des fronts officiels, là où vont trop peu de journalistes et où l’État prend goût à d’inavouables pratiques.

« L’un des 10 meilleurs livres de l’année 2013 aux États-Unis. »Publishers Weekly

  1. LE NOUVEL ART DE LA GUERRE

    1
  2. Liste des sigles et acronymes

    12
  3. Avertissement

    14
  4. Prologue

    16
  5. 1 «On voulait éviter la création d’une liste de cibles»

    18
  6. 2 Anwar Al-Awlaki: une histoire américaine

    52
  7. 3 Traquer, débusquer, achever: l’essor du jsoc

    68
  8. 4 Le patron: Ali Abdallah Saleh

    82
  9. 5 L’énigme Anwar Al-Awlaki

    90
  10. 6 «Nous sommes engagés dans une guerre inédite»

    100
  11. 7 Des plans spéciaux

    108
  12. 8 Survie, évasion, résistance et fuite

    114
  13. 9 Le provocateur: Stanley McChrystal

    134
  14. 10 «Nos intentions sont les mêmes»

    152
  15. 11 «Tu n’as pas de comptes à rendre»

    164
  16. 12 «Rien qui saigne, rien à signaler»

    176
  17. 13 L’Étoile de la mort

    192
  18. 14 «La meilleure technologie, les meilleures armes, les meilleurs combattants — et de l’argent à profusion»

    198
  19. 15 «D’une légalité douteuse»

    214
  20. 16 L’emprisonnement d’Anwar Al-Awlaki

    220
  21. 17 «Les États-Unis connaissent la guerre, ce sont des maîtres de la guerre»

    226
  22. 18 L’évasion

    250
  23. 19 Prise en chasse

    256
  24. 20 «Toutes les interventions des États-Unis ont profité à Al-Chabab»

    262
  25. 21 «Si votre fils ne revient pas, les Américains le tueront»

    276
  26. 22 «On peut s’attendre à ce qu’Obama maintienne les politiques mises en place par Bush»

    292
  27. 23 Des frappes bien particulières

    298
  28. 24 «Comme en Amérique centrale dans les années 1980»

    306
  29. 25 Suicide ou martyre?

    318
  30. 26 L’essayer, c’est l’adopter: Obama et le JSOC

    324
  31. 27 «Laissons aller le JSOC»

    334
  32. 28 Samir Khan, djihadiste médiatique

    342
  33. 29 Contrecoups en Somalie

    354
  34. 30 «S’ils tuent des enfants innocents en les appelant “Al-Qaïda”, alors nous sommes tous Al-Qaïda»

    366
  35. 31 «Les Américains veulent vraiment tuer Anwar»

    380
  36. 32 «M. Obama, j’espère que vous allez reconsidérer votre ordre de tuer mon fils»

    394
  37. 33 Une nuit à Gardez

    398
  38. 34 L’année du drone

    424
  39. 35 Aux portes de l’enfer

    432
  40. 36 L’agence matrimoniale de la cia

    442
  41. 37 «On s’approprie en quelque sorte une autorité divine»

    446
  42. 38 «Nous sommes ici pour devenir des martyrs, mon frère»

    456
  43. 39 Abdulelah Haider Shaye persécuté

    466
  44. 40 Le président peut établir ses propres règles

    472
  45. 41 «Les grandes puissances ont sans doute favorisé la percée d’Al-Qaïda en Somalie»

    482
  46. 42 «Anwar Al-Awlaki est voué à devenir la cible d’un missile»

    490
  47. 43 L’étrange affaire Raymond Davis

    496
  48. 44 La forteresse d’Abbottabad

    524
  49. 45 «On l’a eu»

    536
  50. 46 «Ils s’en prennent maintenant à mon fils»

    546
  51. 47 «Pour les États-Unis, Al-Qaïda incarne le terrorisme; pour nous, le terrorisme, ce sont les drones»

    554
  52. 48 La Maison rose

    564
  53. 49 Mettre le pays à feu et à sang

    586
  54. 50 La disparition d’Abdul Rahman

    596
  55. 51 Hellfire, ou les feux de l’enfer

    600
  56. 52 Expier les fautes du père

    610
  57. Épilogue

    616
  58. Remerciements

    626
  59. Références

    634