Livre Mémoires d’un esclave

Mémoires d’un esclave

  • Seconde édition revue et corrigée
  • Traduit de l'anglais par Normand Baillargeon et Chantal Santerre
Lire un extrait

ISBN : 9782895960454

Collection : Mémoire des Amériques

240 pages

Parution en Amérique du Nord : 8 février 2007

Qté. :Quantité 1
Effacer

Être d’exception au parcours d’une adversité extrême, noir américain le plus célèbre de son temps, Frederick Douglass nous livre ses mémoires, un texte qui s’impose comme l’un des plus beaux hymnes à la liberté qui soit.

Dans cet ouvrage écrit en 1845, et dont Lux Éditeur a offert la première traduction vers le français en 2005, Douglass fait le récit de la vie d’esclave qui fut la sienne, de sa naissance, en 1818, dans une plantation du Maryland, jusqu’à son évasion en 1838, qui lui permit de se réfugier dans le Nord des États-Unis. S’imposant par des qualités intellectuelles et morales hors du commun, il y devint rapidement une figure éminente et respectée du mouvement pour l’abolition de l’esclavage, auquel il consacra toutes ses énergies.

Dans ses mémoires, Douglass y raconte sa vie d’esclave, son émancipation, physique et intellectuelle, mais aussi comment, ayant appris à lire, il s’engagea avec ces puissantes armes que sont la lecture et l’écriture sur la route de la liberté. Cette seconde édition critique, en format de poche, comprend en outre une introduction des traducteurs Normand Baillargeon et Chantal Santerre, une chronologie ainsi que de larges extraits du fameux discours du 4 juillet prononcé par Frederick Douglass en 1852.

Actualités du livre

  • Frederick Douglass et son combat pour l’abolition de l’esclavage

    Frederick Douglass et son combat pour l’abolition de l’esclavage Publié le 29 janvier 2019, dans Revue de presse

    « Douglass est un monument. […] Il est né esclave, a réussi à s’enfuir et est devenu un grand abolitionniste américain. […] Mais aussi, il s’est prononcé sur une foule de […]

  • Hommage à Frédérick Douglass Publié le 19 février 2007, dans Revue de presse

    Normand Baillargeon, professeur au Département d’éducation et de pédagogie, et sa compagne Chantal Santerre, professeure au Cégep de Saint-Hyacinthe, ont fait différent pour la Saint-Valentin cette année. Ils ont passé la soirée au café-librairie Les Utopistes, à lire des extraits […]

  • Voir, 6 janvier 2005 Publié le 6 janvier 2005, dans Revue de presse

    De tout temps, les sociétés oppressantes ont compris l’utilité d’interdire à leurs femmes et à leurs esclaves l’apprentissage émancipateur de la lecture et de l’écriture. En traduisant et rééditant les Mémoires d’un esclave de Frederick Douglass, écrites en 1845, Normand […]