Livre Violences politiques

Violences politiques Europe et Amériques, 1960-1979

  • Ouvrage collectif
Lire un extrait

ISBN : 9782895961659

Collection : Hors collection

336 pages

Parution en Amérique du Nord : 9 mai 2013

Parution en Europe : 19 septembre 2013

Qté. :Quantité 1
Effacer

Alors que les soulèvements armés et les attentats continuent de survenir un peu partout dans le monde, il importe de s’interroger sur la légitimité de la violence comme forme d’intervention publique, qu’elle soit l’œuvre des groupes militants ou celle des forces étatiques.

Dans le but de préciser les enjeux fondamentaux liés à ce phénomène, cet ouvrage revient sur les décennies agitées de 1960-1970 qui, plus que toute autre période récente, permettent d’en comprendre les ressorts. En tentant de faire tomber les masques de la coercition et de ­l’arbitraire, les groupes révolutionnaires de l’époque ont en effet développé des stratégies singulières de mobilisation pour lutter contre les pouvoirs établis.

En revenant à l’histoire de la Bande à Baader, du Sentier lumineux, des Black Panthers, de l’Armée républicaine irlandaise, du Front de libération du Québec, du Mouvement de libération du taxi ou encore des Brigades rouges, ce livre dégage l’esprit d’une période cruciale au cours de laquelle les membres de ces groupes, partisans de l’action directe, ont partagé les mêmes répertoires de la contestation, les mêmes références symboliques et une même éthique de l’engagement individuel et collectif. Le pouvoir, croyaient-ils, est au bout du fusil !

La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure ? À lire cet ouvrage, chacun sera mieux en mesure de répondre à la maxime du fabuliste.

Avec les textes de Lucille Beaudry, Frauke Brammer, Ivan Carel, Robert Comeau, Bernard Dagenais, José Del Pozo, Maritza Felices-Luna, André Poulin, Guy Rocher, Isabelle Sommier, Anne Steiner, Simon Tessier et Jean-Philippe Warren.

  1. VIOLENCES POLITIQUES

    1
  2. Introduction. Une nécessaire réflexion sur l’usage dela violence politique

    7
  3. La violence politique et sa légitimité

    19
  4. Octobre 1970 : la stratégie discursive de l’État

    37
  5. Vallières, Gagnon et la violence politique : entre idéalisme et matérialisme

    51
  6. Une gauche américaine en armes : Weather Undergroundet Black Liberation Army (1969-1976)

    75
  7. Quelques facteurs sociologiques de la violence dans lesannées 1968 : le Mouvement de libération du taxi

    117
  8. Le surgissement des guérillas en Amérique latine :1960-1970

    139
  9. L’imaginaire collectif et les pratiques de la violence politique au Pérou de 1950 à 2000

    163
  10. Octobre 1970 : état d’exception, répression et légitimation de l’État canadien

    181
  11. Legs d’automne : le terrorisme des années 1970 au Canada et en Allemagne de l’Ouest

    193
  12. Le rôle de l’État britannique dans le retour de la violence politique en Irlande du Nord, 1969-1972

    221
  13. Le passage du terrorisme felquiste au marxisme-léninisme : vers la révolution différée

    235
  14. La Fraction armée rouge : une conception existentielle de la lutte

    243
  15. Sortir de la violence : les processus de démobilisation des militants d’extrême gauche

    265
  16. Conclusion : La violence comme stratégie

    283
  17. Notes

    289