La forces des pratiques sociales alternatives

Publié le 15 octobre 2007, dans Revue de presse

L’Homme, même s’il vit en démocratie, est devenu, et c’est compréhensible, assez cynique devant les partis politiques. Ces derniers n’étant généralement qu’une source d’infinies déceptions. Pour l’universitaire fortement marxiste John Holloway, le changement souhaité dans la marche du monde ne viendra pas des pouvoirs politiques dont il n’y a plus rien à attendre, mais à travers l’engagement du contre-pouvoir, celui des pratiques sociales alternatives. Avec son essai Changer le monde sans prendre le pouvoir, Holloway nous exhorte à ne pas lançer la serviette trop vite. Il y a de la lumière au bout du tunnel des idées, et ce n’est pas celle d’un train.

Daniel Rolland
Culture Hebdo.com