L’overclass et les Panama papers

Publié le 5 avril 2016, dans Nouvelles, Tribune

Le sociologue américain Michael Lind a forgé un concept pour désigner ceux et celles qui profitent des paradis fiscaux: l’overclass.

Les membres de l’overclass sont les «citoyens» de la société mondiale. Ils habitent les zones internationales des aéroports, les grands hôtels, de nombreuses résidences secondaires . Ils sont sans feux ni lieux, ne sont loyaux qu’envers eux-mêmes, envers leur caste et envers les puissances qu’ils servent. Comme les aristocrates, ils forment une caste immédiatement cosmopolite, et puisque aucun territoire, aucune terre, aucune histoire ne les particularisent, ils tirent toute leur légitimité de cette diversité multiculturelle, mais seulement si elle montre le visage bien propre de la réussite, et si elle parle le langage aseptisé de la technocratie mondiale qui l’enrichit. (MF)