Naomi Klein: «La leçon des gilets jaunes, c’est qu’une politique écologique doit être équitable»

Publié le 7 février 2019, dans Revue de presse Naomi Klein: «La leçon des gilets jaunes, c’est qu’une politique écologique doit être équitable»
L’essayiste canadienne, qui publie un formidable reportage à Porto Rico, nous parle d’écologie, d’injustice, de Trump… et des «gilets jaunes».

Il y a douze ans, dans «la Stratégie du choc», Naomi Klein démontrait comment un «capitalisme du désastre» profitait des grands traumatismes pour faire appliquer des réformes économiques et sociales présentées comme autant de thérapies de choc. Plus récemment, avec «Tout peut changer», elle expliquait que le réchauffement climatique était la dernière crise en date à faire l’objet de ce genre d’exploitation. «Le Choc des utopies», dont nous avons publié ici un chapitre en avant-première, est un reportage à Porto Rico après l’ouragan meurtrier de 2017. Entretien.

L’OBS. Pourquoi cette enquête sur le terrain ? Pourquoi avoir choisi cette île des Caraïbes, de 3,5 millions d’habitants, sous la coupe des Etats-Unis ?

Naomi Klein. On m’avait invitée à Porto Rico dès la parution de «la Stratégie du choc», en 2007, qui a coïncidé avec l’éclatement de la crise économique qui a frappé l’île. Les Portoricains se trouvaient directement confrontés à cette stratégie du choc et plusieurs personnes m’ont dit qu’il manquait un chapitre à mon livre: la crise de la dette avait été instrumentalisée pour privatiser leur économie et imposer l’austérité.

Lisez la suite ici.

François Armanet, Le Nouvel Obs, 7 février 2019

Image: © Pierre Mornet