Le prix Spirale Eva-Le-Grand va à Emmanuelle Walter

Publié le 27 octobre 2017, dans Revue de presse

Depuis 1995, le magazine Spirale, qui se consacre aux arts, aux lettres et aux sciences humaines, attribue son prix Spirale Eva-Le-Grand pour le meilleur essai publié au cours de la dernière année. L’année 2017 couronne l’auteure et journaliste indépendante Emmanuelle Walter pour son essai Le centre du monde publié chez Lux en octobre de l’an passé.

Intéressée par les réalités du peuple autochtone canadien, Walter se rend en Eeyou Istchee Baie-James avec l’avocat et homme politique Romeo Saganash, originaire de l’endroit et appartenant à la nation crie. Pendant le périple qui les mènera en pick-up de Val d’Or à Radisson, Saganash racontera l’histoire et les transformations étonnantes de ce territoire méconnu. Walter fait un rapport touchant de ce voyage sur les routes du nord.

« La sensibilité au dialogue et le sens du détail, notamment, font de cet ouvrage un document nécessaire, juste et passionnant, qui contribue admirablement à mettre en lumière des enjeux complexes au sein des communautés cries rencontrées, » est-il écrit dans le communiqué envoyé par Spirale. Une œuvre de l’artiste Nadia Mire sera donnée à l’auteure lors de la remise du prix ce vendredi 27 octobre à la librairie Le Port de tête à Montréal.

En 2014, Emmanuelle Walter publie Sœurs volées, une pertinente enquête sur les femmes amérindiennes assassinées ou disparues.

Isabelle Beaulieu, Les Libraires, 27 octobre 2017

Lisez l’article original ici.