Richard Desjardins, dessins de Shrü : Aliénor

Publié le 25 décembre 2008, dans Revue de presse

Le 31 mars 1204, à l’abbaye de Fontevraud, se meurt Aliénor d’Aquitaine, épouse successive de Louis VII de France et d’Henri II d’Angleterre, mère de l’héroïque Richard Coeur de Lion. Un paysan, gardien des lieux, entreprend de raconter sa misérable existence à cette reine dont le destin fastueux a si souvent croisé le sien. Gauthier sans Avoir accomplit ainsi une sorte de vengeance par la parole, parvenant jusqu’au bout de son récit avant que la chair de la dame «ne tourne à la charogne». Richard Desjardins avait livré une troublante lecture publique de son Aliénor lors du Festival Voix d’Amériques, en 2007. Cette première édition accompagnée des aquarelles de Shrü assure la pérennité à cette «chanson de geste» au langage inventif et dans laquelle le conteur prête voix aux déshérités d’une époque marquée par le double autoritarisme de l’ordre seigneurial et de l’Église.

Éric Paquin, Voir, 25 décembre 2008