Squatter le pouvoir dans Alternatives économiques

Publié le 7 décembre 2016, dans Revue de presse

En mai dernier, les plates-formes citoyennes issues du mouvement du 15-M, né quatre ans plus tôt lors de l’occupation de la Puerta del Sol, ont réalisé un véritable raz-de-marée électoral, remportant les mairies de dizaines de villes dont Madrid et Barcelone. Correspondant de Médiapart à Bruxelles, Ludovic Lamant a mené l’enquête sur ces «maires rebelles», comme il les appelle, partant à la rencontre de certaines figures emblématiques, comme la Barcelonaise Ada Colau ou la Madrilène Manuela Carmena, mais aussi Martiño Noriega, édile de Saint-Jacques-de-Compostelle, ou Jorge Suàrez, celui de Ferrol, la ville natale de Franco, pour recueillir leur vision de la politique. Si on aimerait en savoir plus sur leurs actions concrètes, l’auteur s’intéresse davantage à comprendre les ressorts de leur succès, qui sont à puiser dans la vigueur des mouvements sociaux, mais aussi dans une transition post-franquiste inachevée, ainsi que leurs limites, à commencer par l’incapacité de cette vague à se traduire sur le plan national, Podemos n’incarnant pas la réelle continuité de cette dynamique. Au final, un ouvrage vivant, enthousiaste, tout en restant critique sur les voies étroites que peuvent emprunter des alternatives progressistes à notre époque.

Igor Martinache, Alternatives Economiques n° 363 – décembre 2016

Lisez l’original ici.