Voir, 14 avril 2011

Publié le 14 avril 2011, dans Revue de presse

Dix ans après le Sommet des Amériques, on n’entend presque plus parler des altermondialistes, mais l’hégémonie économique des États-Unis demeure. L’empire du capital montre de quelle manière impérialisme et capitalisme marchent main dans la main pour asseoir cette hégémonie. Avec une perspective historique qui décrit les grands empires britannique, chinois et espagnol, et nous mène jusqu’à la guerre en Irak, l’auteure explique comment l’État-nation, la force militaire et les lois du marché sont les outils privilégiés de l’accumulation du capital. En somme, rien de neuf dans les grandes lignes, mais les démonstrations sont implacables.

Candide Proulx, Voir, 14 avril 2011

Voir l’original ici.