Le week-end culturel de Guillaume Wagner

Publié le 15 septembre 2018, dans Revue de presse Le week-end culturel de Guillaume Wagner

Quel est votre récent coup de cœur littéraire ?

Le livre de Julia Posca, Le manifeste des parvenus. Il s’agit d’un essai humoristique et ironique qui vise certains parvenus de notre société qui nous font la leçon à savoir comment on devrait agir en société. On pense à Alain Bouchard fondateur de Couche-Tard ou d’Alexandre Taillefer et Pierre-Yves McSween qui nous disent comment on devrait devenir riche. Dans ce livre, on se moque de la glorification des riches avec humour. J’ai beaucoup aimé !

Quel est le prochain spectacle que vous irez voir ?

Je vais aller voir le documentaire Pôle Sud d’Anaïs Barbeau‐Lavalette et Émile Proulx‐Cloutier, qui est en reprise à l’Espace Libre. J’aime le théâtre documentaire, j’ai d’ailleurs vu J’aime Hydro qui a eu un très grand succès. Dans Pôle Sud, on met en lumière des gens du quartier Centre-Sud qui vivent autour du théâtre. Je trouve ça toujours intéressant de donner la parole à de vraies personnes et de raconter leur histoire sur scène. J’ai vraiment hâte de voir ce spectacle, qui ne peut qu’être très authentique et juste.

Quel est le film qui vous a interpellé ?

Le film britannique d’Armando Iannucci La mort de Staline, qui est un genre très particulier. On y voit les jeux de coulisse et l’entourage de Staline après sa mort qui se bat pour prendre le pouvoir. Le scénario est basé sur des faits vécus. C’est un film assez drôle, même si l’univers est noir en raison de l’époque qui est difficile et que l’on y retrouve de la manipulation et de la conspiration. En même temps, c’est aussi burlesque. J’ai vraiment apprécié !

Quelle est la série télé que vous aimez suivre ?

En ce moment, je suis à visionner la série de Sacha Baron Cohen Who is America, diffusée sur Showtime, qui est une satire sur la politique américaine actuelle. Elle nous fait découvrir le visage des Américains. Ça expose la violence des États-Unis et leur côté raciste et homophobe. C’est une émission qui a engendré beaucoup de controverse aux États-Unis au point où certains politiciens ont dû démissionner en raison d’une certaine motion révélée, où des hommes politiques ont appuyé l’idée de montrer à des enfants au niveau primaire à utiliser des armes à feu pour se défendre en cas de tuerie. La série est aussi très drôle et Sacha Baron Cohen y incarne également certains personnages. Pour moi, cet homme est un génie.

Qui dans le milieu artistique suscite votre admiration ?

J’admire l’humoriste britannique Daniel Kitson qui n’est pas vraiment connu ici, mais qui est un modèle pour moi. C’est quelqu’un qui ne fait pas de télé et qui n’accorde pratiquement pas d’entrevue, il mène sa carrière de façon étrange, mais il n’en demeure pas moins que les gens se déplacent pour voir ses spectacles, car c’est l’un des meilleurs en ce moment. Je trouve ça admirable d’arriver à mener sa carrière ainsi à contre-courant, sachant qu’aujourd’hui on doit tous être constamment présents sur les médias sociaux et sur toutes les plateformes, journaux, radio et télé. Sa façon de faire est osée, mais elle fonctionne. En plus, il est un excellent humoriste. Cet homme est un génie de son temps !

Louise Bourbonnais, Le Journal de Montréal, 15 septembre 2018

Photo: © Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

Lisez l’original ici.