Wolfgang Bauer en mer avec les réfugiés

Publié le 22 septembre 2016, dans Événements

Dans le cadre du Festival international de littérature :

Rencontre avec l’auteur de Franchir la mer
La Méditerranée est aujourd’hui devenue l’une des frontières les plus meurtrières de l’histoire. Pour en rendre compte, le reporter allemand Wolfgang Bauer s’est infiltré dans un groupe de réfugiés syriens qui tentaient d’atteindre l’Europe du Nord. Il a subi l’angoisse de l’attente, la cruauté des passeurs et la brutalité des gardes-frontières; il a vu la proximité de la mort et cet horizon qui ne cesse de se dérober pour certains… alors qu’il semble si naturellement acquis pour d’autres. Les festivaliers sont invités à rencontrer ce reporter qui a tiré de cette expérience un puissant reportage qui se clôt sur un plaidoyer pour une véritable politique migratoire humaine. Le récit percutant de son périple est raconté dans Franchir la mer « un livre sec, sans pathos et terriblement émouvant » publié chez Lux Éditeur.

Lundi 26 septembre – 17 h 30
MONTRÉAL, GRANDE BIBLIOTHÈQUE / AUDITORIUM, REZ-DE-CHAUSSÉE

Gratuit / Possibilité de réserver une place à banq.qc.ca (frais de billetterie de 5 $)

• • •
Animation Agnès Gruda, écrivaine et journaliste de La Presse
Cette rencontre a lieu dans le cadre de la série de débats «Kritikmaschine», organisée par le Goethe-Institut et Kursbuch, l’une des revues intellectuelles les plus importantes en Allemagne.

L’entretien se fera en anglais avec traduction simultanée en français. Il y aura lecture d’extraits en français et en anglais.

En collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et le Goethe-Institut Montréal